Présentation

Florence BOYER et Anaïs RENELIER, Avocats associées, et leurs collaborateurs, vous présentent leur cabinet exclusivement consacré à la réparation du dommage corporel quelle qu’en soit l’origine.

Les associées sont toutes deux titulaires du certificat de spécialisation en « droit du dommage corporel » délivré par le Conseil National des Barreaux.

Pour assurer la prise en charge des dossiers qui leur sont confiés du début à la fin du processus d’indemnisation, elles en pilotent et suivent l’instruction médicale aussi bien que juridique car le socle d’une indemnisation cohérente, complète et véritablement réparatrice, se bâtit sur une analyse médico légale soigneuse du dossier.

Pour réaliser cette phase du processus expertal, le cabinet travaille en étroite collaboration avec un réseau de médecins conseils de différentes spécialités, diplômés de réparation juridique du dommage corporel et possédant une expérience solide.

Ces médecins assistent les victimes avec leurs avocats lors des réunions d’expertise.

D’autres techniciens conseils, tels des ergothérapeutes, des architectes ou des comptables pourront également être sollicités pour contribuer à analyser et à qualifier toutes les conséquences des dommages corporels subis dans la vie personnelle et professionnelle des victimes.

A l’issue de ce processus, le cabinet bâtira la demande d’indemnisation des préjudices subis par la victime.

Le droit du dommage corporel étant partagé par des dizaines d’avocats en France (et aussi à l’étranger), le cabinet tient à participer à des échanges constants avec d’autres confrères afin que les pratiques de chacun s’enrichissent mutuellement.

Le cabinet participe également fréquemment à des colloques et appartient à différents groupes de travail ainsi qu’à un réseau mondial d’avocats spécialisés dans la défense des victimes, le Global Justice Network (GJN).

Chacun des avocats associées dispense des formations spécialisées, publie des études sur des points particuliers de cette spécialité du droit qui aborde nécessairement d’autres pans des sciences humaines, indispensables pour appréhender dans toute sa dimension l’étendue du dommage qu’engendre sur chaque personne une atteinte à son intégrité corporelle et psychique.

Le combat du cabinet A’CORP. pour faire reconnaître l’étendue et la diversité de ces dommages et réparer les préjudices qui en découlent est porté et soutenu par l’Association Nationale des Avocats de Victimes de Dommages corporels (ANADAVI) dont les associés font partie depuis sa création, deux d’entre elles ont participé à sa fondation en 2004.