Florence BOYER, Avocat associé

ACorp-472.JPG

Florence BOYER a prêté serment en 2000 et a d’abord exercé en qualité de collaboratrice au sein du cabinet de sa mère Aline BOYER, dont les 25 dernières années de carrière ont été entièrement dédiées aux victimes de dommage corporel et en particulier aux victimes des transfusions sanguines contaminées.

Elle a poursuivi sa collaboration auprès de Frédéric BIBAL avec lequel elle s’est associée en 2006 pour fonder le cabinet ARPEJ’ avec Aurélie COVIAUX, ensuite rejoints par Anaïs RENELIER.

Florence BOYER est aujourd’hui avocat associée du cabinet A’Corp.

Après une formation orientée vers le droit public (titulaire du DESS droit du patrimoine et des collectivités territoriales) et s’étant toujours intéressée au droit de la responsabilité médicale, elle s’est inscrite au DU droit de la science médicale tout juste créé par Mme Claudine ESPER à l’université Paris V (cette formation deviendra quelques années plus tard un DESS).

Elle est titulaire depuis 2004 du certificat de spécialisation en droit du dommage corporel délivré par le CNB.

Après avoir participé aux premières réunions informelles d’avocats spécialisés en dommage corporel réunis par les cabinets BERNFELD et BOYER, c’est tout naturellement qu’elle a participé en qualité de membre fondateur à la création de l’ANADAVI, dont Aline BOYER fut la première Présidente.

Elle poursuit le combat pour la défense des victimes contaminées par les virus du VIH et du VHC à la suite de transfusions sanguines. Elle milite, au travers de plusieurs dossiers, pour que les victimes de faute inexcusable après un accident du travail ou une maladie professionnelle puissent bénéficier d’une véritable réparation intégrale de leurs préjudices.